L’épidémie de Covid-19, le confinement, un contexte qui nous invite à protéger nos ainés et les plus fragiles. Pour lutter contre l’isolement, identifier les situations critiques et assurer les relais nécessaires, Erilia a engagé une campagne téléphonique à destination des personnes isolées, âgées et/ou vulnérables.

Venir en aide aux locataires les plus fragiles face à l’isolement ? Une évidence et particulièrement dans cette période de confinement. C’est dans ce but qu’a été lancée dès la 2e semaine de confinement, une campagne de contact auprès de nos locataires les plus vulnérables.

Il s’agit avant tout d’établir un lien, rappeler les consignes en vigueur, repérer le cas échéant les situations préoccupantes et proposer des relais adaptés (problèmes de ravitaillement, alimentaire ou pharmacie, mobilité, etc.). « Je suis ravie de pouvoir contribuer à cette démarche, totalement en lien avec mes missions de CESF » explique Christel Michel (Agence Auvergne-Rhône-Alpes).

Grâce à la forte mobilisation de 40 collaborateurs des agences et de la Direction Adjointe de la Cohésion Sociale et du Renouvellement Urbain, 3 606 personnes ont déjà été contactées. « Ce sont des moments forts d’échanges aussi bien avec nos locataires qu’avec les collaborateurs appelants »  soulignent Aline Genteur et William Hochedez. Les personnes seules de plus de 80 ans ont été contactées en priorité puis la mission a été élargie à d’autres publics notamment les plus de 75 ans, les utilisateurs de fauteuil roulant (750 ménages), ou encore d’autres ménages que les agences pourraient identifier.

« J’ai eu la bonne surprise de constater que les réseaux de solidarité s’organisent naturellement au sein de la cellule familiale, mais aussi dans le réseau amical et même de voisinage » raconte Christel Michel. Toutefois, si une situation préoccupante est décelée, les collaborateurs référents proposent un relais (Conseil Départemental, CCAS, commune, associations, etc.) qui viennent en aide au ménage en difficulté. À ce jour, sur les 3 606 appels, 2 269 contacts ont été établis, et 40 situations ont nécessité une aide ou un suivi (mise en place de relais pour les courses, portage de repas, mise en lien médical etc.).

« Cette campagne d'appels est très bien accueillie, précise Géraldine Bourdin, les personnes contactées apprécient la démarche et l'expriment avec beaucoup de sympathie ». Prendre soin des plus fragiles, cela fait pleinement partie de notre mission sociale !