Une robe. 400 tee-shirts. Un HLM. Il n’en fallait pas plus à la talentueuse Samia Ziadi, jeune artiste française, pour faire résonner les valeurs de la République au sein de la résidence 38 La Viste le jeudi 31 mai 2018.

Une déambulation citoyenne a investi le quartier pour finir par le dévoilement du haut d’un bâtiment d'Erilia une robe républicaine spectaculaire. Cette performance visuelle et musicale était accompagnée de poèmes urbains, récités par la chanteuse Nawel Ben Kraïem, qui a clôturé ce moment d’échanges par deux chansons de son nouvel album : Mer promise et D'habitude.

 Mannequin portant la robe dorée crée par Samia Ziadi pour l'événementLes enfants sont assis devant le bâtiment d'où est déployée la robe et écoutent la chanteuse Nawel Ben Kraïem

Les habitants du quartier associés à cette représentation originale

Pour fédérer les habitants du quartier autour de ce projet, plusieurs ateliers ont été orchestrés en amont de l’événement au centre social Del Rio (lieu de rencontre au cœur de la cité) avec Samia Ziadi elle-même, les animateurs du centre social et Erilia. Au cours d’ateliers de dessin, d’écriture ou encore de couture, les enfants, adolescents et adultes participants étaient invités à réfléchir sur le thème de la République. Une créatrice donc, mais surtout un quartier au diapason, puisque la manche tricolore de la robe, longue de 20 mètres, a été fabriquée par un assemblage de tee-shirts bleus, blancs et rouges, offerts entre-autre par les habitants.

 

Les dessins fait par les enfants sur le thème de la République sont affichés dans la cité pour l'événementLa robe crée et fabriquée par les femmes du quartier sur le thème de la République

Le symbole d’une société dans son ensemble

Symbole d’espoir, d’ouverture et d’une autre « République » possible, Samia Ziadi souhaite faire réfléchir le public sur des thèmes forts que sont la jeunesse et la société dans son ensemble. Un événement auquel s’est donc associée Erilia pour lancer les festivités de sa soixantième année au service de ses habitants. Car au-delà de la mission première de bailleur, il est aussi important d’être à l’écoute de l’aspiration des habitants au « bien vivre ensemble » en créant des moments de partages et d’échanges destinés à favoriser le lien social.

Samia Ziadi à côté du modèle portant sa robe et entourées des habitants

 

Pour en savoir plus

 

Poème écrit et récité par Samia Ziadi

 

 

République, aujourd’hui j’ai le courage de t’écrire ces quelques mots.

J’ai pensé très fort à toi toutes ces années.

Je t’ai lue, relue, oubliée et puis tellement entendue lors de ces dernières élections.

J’ai cru que tu n’étais pas pour moi, pas pour nous.

Alors j’ai pris le temps, le temps de réfléchir.

République, dis moi ?

Où étais-tu ? Où habites-tu ? A paris ?

Je t’ai imaginée, dessinée, habillée, je t’ai fait venir jusqu’à moi à Marseille.

Plus précisément en haut du bâtiment B10 du 38 avenue de La Viste.

Je t’ai fait venir là où on ne vient plus, là où en y croit plus, là où on ajuste son voile d’espoir tous les jours.

République, moi je résiste, la jeunesse résiste, je me bats tous les jours pour ma liberté.

La liberté de faire et refaire, de créer, d’assembler, rassembler.

De montrer ces choses qu'on ne veut pas voir.

République tu sais ce silence, j’ai décidé de le briser.

C’est vrai que je ne te l’ai jamais dit, ni trop fort ni trop bas mais j’y crois.

Je vois de la lumière là où on ne voit plus rien.

Alors oublions toutes ces convenances qui nous pèsent.

République, grâce à toi, nous allons avoir le droit d’avoir 20 ans, du moins pour quelques jours.

Samia Ziadi