Dans le cadre du renouvellement urbain du quartier de la Castellane, la tour K, culminant à plus de 45 m de haut est en cours de déconstruction depuis le mois de septembre. Après deux mois d'arrêt lié au confinement, les travaux ont repris. Ce chantier s'inscrit dans le projet d’ouverture de La Castellane au reste de la ville et vise à rendre la cité plus accessible.

Il y a 50 ans que la tour K se dresse dans le quartier de la Castellane. En 2015, les collectivités, l’Etat, l’Anru, la banque des territoires, Action logement et les bailleurs sociaux signent un protocole de préfiguration visant à démolir la tour K afin d’ouvrir le quartier sur la ville : c’est le lancement du renouvellement urbain piloté par le groupement d'intérêt public Marseille Rénovation Urbaine.

Depuis, les 70 familles habitant dans la tour K ont été relogées, et cela grâce à un processus de relogement attentif reposant sur une démarche mémorielle visant à garder une trace du passé et à entamer la transition vers le renouveau du quartier.
Après deux mois d'arrêt lié au confinement, le chantier a repris et entre dans la phase d'écrêtage. Cette technique de déconstruction, visant à grignoter le bâtiment par le haut, est la solution la plus adaptée dans cette situation : elle permet de limiter la gêne occasionnée aux habitants du quartier, ne nécessite pas une évacuation des riverains, et n’impacte pas leur circulation.

Admirez ce chantier hors norme, vu du ciel : Voir la vidéo